16 votes
1 partages
Plus que 0 jours pour voter !
Partager ce projet

Agroforestiers du dimanche

Donner la possibilité à chacun de parrainer un ou plusieurs arbres, fruitiers ou non, dans le cadre de projets agroforestiers ou de reconstitution de vergers hautes tiges traditionnels.

LE BON SENS ET LA FIERTÉ D'UN MÉTIER UTILE
DSCN7138.JPG

"Si chaque habitant sur Terre plantait un arbre par an on retrouverait rapidement une harmonie entre l'Homme et la Nature" Trois buts pour une action qui pourrait se généraliser dans un premier temps dans les pays occidentaux, puis plus loin: 1) Rapprocher, à fin d'une meilleure compréhension mutuelle, la ville et la campagne. 2) Encourager la reconstitution des vergers à l'ancienne et la création de haies forestières, sources de biodiversité et de dynamique agronomique. 3) Permettre aux citadins de produire une partie des fruits qu'ils consomment tout en retrouvant le rythme de la nature, le chemin de notre environnement ainsi que l'essence même de la vie. Plusieurs constats: - L'agriculture souffre d'une image déformée par les médias. - Les citadins s'éloignent un peu plus de la terre à chaque génération tout en le regrettant, cependant. - L'agroforesterie est une technique agricole vertueuse qui a fait ses preuves et qui ne demande qu'à se développer de manière importante alors que les vergers fruitiers à l'abord des fermes et des villages ont quasiment disparu. L'idée est de permettre à toute personne le désirant, de trouver un endroit où planter les arbres de son choix, de participer à leur entretien et de bénéficier d'une partie de la récolte, alors que l'agriculteur désirant implanter des haies bocagères et agroforestières ou reconstituer un verger à l'ancienne mais ne disposant ni de la trésorerie nécessaire, ni du temps pour le faire, se sentirait moins seul dans sa démarche en particulier et dans son métier en général. Il faudrait créer un forum sur internet qui permette aux intéressés de se retrouver. D'un côté les agriculteurs proposent une ou plusieurs parcelles. Pour chacune d'elles, un plan ainsi qu'une cadence de plantation (haies, arbres isolés, bosquets...) seront proposés, de même que le type de culture: bio, conventionnel, production intégrée... De l'autre côté les personnes ou associations choisissent la parcelle qui leur convient puis, en concertation avec le propriétaire des lieux, se procurent les plants, les plantent, posent les protections...et ensuite participent au désherbage, à la taille et à la récolte. L'agriculteur quant à lui effectue les traitements phytosanitaires et le broyage de l'herbe, opérations facturées à chaque parrain au prorata du nombre d'arbres. La récolte (bois, fruits) sera partagée entre l'agriculteur et le parrain. Une fois en place, il n'est pas interdit de penser que ce type d'opération puisse être étendu à des cultures maraîchères, un troupeau de vaches allaitantes ou à des volailles en liberté, par exemple.

En quoi mon projet peut changer la vie des agriculteurs ?

Reconsidération et revalorisation de leur métier par les citadins. Sortir de l'isolement. Fierté de créer quelque chose de durable.

Né en Suisse en 1956, j'y ai suivi une formation équivalente à ingénieur agronome. Je suis exploitant agricole en Haute Garonne depuis 1992.
Vous souhaitez que ce projet se réalise ?
Originales, astucieuses, innovantes, retrouvez ici toutes les Better Idea imaginées par les participants.